La CFDT interpelle la Direction sur le sort des salariés GTS-IS “Non Core Business”

Déplorant le mépris et l’absence de réponses de la Direction sur la réorganisation silencieuse en cours au sein de GTS-IS concernant les métiers “Non Core Business”, la CFDT en la personne de Frederic Michelis a prononcé la déclaration qui suit, afin de
faire acter au PV cette situation inacceptable,
– obliger la Direction à nous en dire plus.
Regrettons le manque de soutien des autres O/S présentes, passons sur les remarques désobligeantes du DRS, il a accepté de faire une nouvelle présentation du projet en cours aux élus lors du CCE d’Octobre.
Nous encourageons ici toutes celles et ceux qui se sentent inquiets et potentiellement concernés, d’aller discuter avec les représentants CFDT de leur établissement, pour échanger sur leur situation, et partager leurs questions avec eux (leur confidentialité sera bien sûr respectée).

Déclaration de la CFDT lors du CCE de Sept. 2017

Monsieur le Président,

Lors du CCE du 19 juillet dernier, le Responsable HR GTS-IS notifiait les élus du CCE d’un projet d’étude de nouvelle restructuration au sein de cette unité, afin de continuer à
” optimiser nos services “
.

En fait, écrit noir sur blanc dans la présentation, le but est, encore une fois, d’” optimiser les coûts ” en taillant encore dans les effectifs GTS-IS en France.

Pour ce faire, IBM France arrêterait les activités superflues, et en réduirait d’autres (lesquelles ? selon quel critère ?) dans les départements GTS-IS Risk Management, Service Excellence, Contract Controllers, CMPA, BMO, Workforce Management et RFS.

Dont les activités occuperaient encore entre 150 et 200 personnes en France, notamment à Paris, Lyon et Nice.

Ce qui n’était en juillet qu’une « étude » serait devenu, aux dires du DRS lors du CE Provence Méditerranée d’aout, un projet en déploiement !

Ainsi à Nice, au moins 6 salariés se seraient vu signifier qu’ils devaient rechercher un autre poste.

Or les élus n’ont reçu, depuis, aucune information plus précise de la DRH, et ce n’est pas prévu, encore, au CCE d’aujourd’hui.

  • Nous n’avons pas connaissance du calendrier de déploiement du projet, des services et des postes impactés, du reclassement des salariés, des modalités de transfert d’activité vers l’étranger, les DPE, ou même vers l’unité STS.
  • Nous ignorons où en est ce projet, comment la formation et l’accompagnement des collègues devant changer de poste seront assurés ?!

La CFDT dénonce le manque d’informations de la part de la direction d’IBM France concernant ce projet, l’absence de considération des instances du personnel et surtout des salariés GTS-IS dans le périmètre. Cette façon de faire n’engendre qu’incertitude, doute et anxiété de leur part ; elle constitue une entrave à l’information et à l’action du CCE et des Comités d’Etablissement.

La CFDT demande donc à la direction de mettre à l’agenda du prochain CCE,
une mise à jour précise et détaillée de ce projet de suppression de postes et du reclassement des salariés qu’elle mène actuellement.

 Nous vous remercions de votre écoute.

2017-09-27T10:15:51+00:00 27 Sep. 2017|Categories: National, Provence-Méditerranée|Tags: , , |
Retour