Conditions de travail

Principes de conduite dans les affaires

Note utilisateur:  / 3

 

A

utrefois appelées « Règles de conduite dans les affaires », voilà maintenant apparaître les « Principes de conduites dans les affaires ».

 

Vous êtes invités à suivre une formation fortement recommandée à l’issue de laquelle un lien vous permettra d’effectuer votre certification BCG (Business Commitments Guidelines) annuelle, ce qui se traduit en français par « Règles de Conduite dans les Affaires ».

 Les managers vous parlent presque tous de « certification » et de « règles de conduite dans les affaires » .

Il s’agit donc toujours d’obtenir de vous une signature électronique qui vous engage et peut être utilisée contre vous. Qui plus est, ces principes sont illégaux. C’est pourquoi la CFDT vous engage à les rejeter en expédiant à votre hiérarchie le texte ci-dessous, sans oublier de mettre en copie un délégué CFDT.

Lire la suite...

Comment limiter légitimement sa participation au PBC

Note utilisateur:  / 5

 

En ce changement d'année, nous sommes une fois encore confrontés au système PBC [1]. 

Nous vous rappelons que la participation au système PBC n’est pas obligatoire [2]. Qui plus est, cet « engagement » que vous auriez signé faciliterait votre licenciement et vous priverait de possibilité de recours.

Ci-dessous l’avis de Maître Alain Ottan, qui fut avocat de la CFDT, sur le PBC : « Accepter de signer une clause d’objectifs équivaut pour le salarié à signer un « avenant » à son contrat de travail. Il se piège lui-même et encourt des sanctions s’il ne parvient pas à réaliser ses objectifs. Quant à ceux que fixe son employeur (ou son représentant, le manageur), ils sont légaux. Mais ils restent contestables, l’employeur devant, en cas de problème, faire la preuve qu’ils étaient réalisables. Ce qui n’est pas le cas si le salarié accepte de se les fixer lui-même : il se livre pieds et poings liés ! »

Lire la suite...

Ça bouge chez IBM : le siège social quitte La Défense

Note utilisateur:  / 1

La presse sur le Net s’est intéressée ces derniers temps aux rumeurs qui couraient sur l’éventuel retrait d’IBM de son site de La Gaude. Beaucoup de choses dites, qui apportent plus de confusion que de clarté. Il est vrai que la politique d’IBM ces dernières années est d’abandonner tous les lieux où elle se trouvait historiquement, pour emménager dans des locaux plus petits, et souvent de conception "low cost" comme à Noisy-le-Grand, ou à Charbonnière (près d’Orléans).

 

Lire la suite...

Qui sommes-nous ?

Note utilisateur:  / 2

La CFDT d'IBM France représente l'ensemble des sections syndicales CFDT d'IBM France.

Les valeurs de la CFDT

A la base du syndicalisme, les adhérents

Adhérer à la CFDT, c'est :

  • participer à la vie de sa section, de son syndicat,
  • accepter de partager et de porter les valeurs de la CFDT dans l'action collective,
  • participer au financement des structures de la CFDT en payant régulièrement sa cotisation.

En retour, les adhérents bénéficient :

  • d'une réduction d'impôt égale à 50 % du montant de leur cotisation syndicale,
  • du soutien d'un réseau de militants,
  • d'une information spécifique (Cfdt Magazine, Guide de vos droits...),
  • d'une formation syndicale (convention collective, statut, droit du travail),
  • d'une défense prioritaire de leurs intérêts professionnels,
  • d'un soutien financier en cas de grève.

Au niveau professionnel : sections, syndicats, fédérations

La section syndicale d'entreprise ou d'établissement :

La section syndicale regroupe les salariés qui adhèrent à la CFDT, au sein d'une même entreprise ou d'un établissement. Elle est responsable des adhésions et de la collecte des cotisations. Ses adhérents se réunissent pour choisir parmi eux un délégué syndical chargé de les représenter, et pour décider des actions à mener dans leur collectif de travail.

Le syndicat professionnel local :

Le syndicat regroupe localement les sections CFDT et les adhérents relevant de son champ professionnel, tels les Syndicats ????? . Il a la personnalité juridique, et c'est le lieu où s'élaborent les stratégies et se prennent les décisions.

La fédération, structure nationale de concertation et de négociation :

Une fédération regroupe les syndicats des toutes les branches professionnelles qui constituent son champ d'action. Elle leur permet de se concerter et de mettre en oeuvre les décisions prises en commun. Elle est responsable de la négociation des conventions collectives nationales d'entreprise et de branche. Les syndicats de toutes les branches relevant du secteur de la métallurgie  sont ainsi rattachés à la FGMM.

Au niveau interprofessionnel : unions locales et régionales

L'Union Locale ou Départementale : UL ou UD

Une Union locale ou départementale rassemble au sein d'un secteur géographique donné, tous les syndicats qui existent dans ce secteur, quelles que soient les fédérations dont ils relèvent.

L'Union Régionale Interprofessionnelle : URI

L'Union régionale rassemble les Unions Locales et Départementales d'une même région. Elle représente la CFDT dans cette région, et elle a la responsabilité des actions interprofessionnelles.

Au niveau national, la Confédération CFDT :

La Confédération CFDT regroupe au niveau national l'ensemble des structures syndicales professionnelles nationales (fédérations) et interprofessionnelles locales (UD, URI). C'est le lieu où se décident les grandes orientations de la CFDT. La Confédération est responsable des négociations nationales avec les partenaires sociaux et les pouvoirs publics.

Vous êtes ici : Accueil Emploi Conditions de travail