IBM is in big trouble ?

Un analyste du magazine américain Forbes fait un commentaire pessimiste des derniers résultats trimestriels d’IBM.

Le chiffre d’affaires qui décroît continûment depuis 2012 aurait baissé encore plus si ce n’était les rachats très nombreux de sociétés. IBM poursuit sa politique financière à court-terme calamiteuse (rachat de ses actions, dividendes élevés…) alors que la baisse touche toutes les divisions de l’entreprise. IBM “habille” ses comptes pour masquer les dégâts. Bon, ne nous laissons pas démoraliser par un analyste en plein été !

Nous à la CFDT, nous avons l’impression que dans la situation actuelle, avec la stratégie “digitale”, ça passe ou ça casse !

Et qu’IBM aurait besoin de s’appuyer sur son personnel, au lieu de le stresser, le culpabiliser et le pousser au départ dès qu’il y a des difficultés. Et si on cherchait à inventer l’avenir ensemble, plutôt que de se voir proposé des plans de départ et transfert ?

[contentcards url=”http://www.forbes.com/sites/tonysagami/2016/07/31/3-signs-ibm-is-in-big-trouble-and-how-the-company-masks-it/#69a6fc4b5f3f”]
2016-10-13T21:27:11+00:005 Août. 2016|Categories: National|Tags: |
Retour