La Direction d’IBM France nous annonce qu’elle “souhaite apporter son soutien à la mesure annoncée par le gouvernement qui donne la possibilité aux entreprises de verser une prime exceptionnelle défiscalisée et exonérée de charges sociales aux salariés aux plus bas salaires”.

IBM a donc pris la décision de verser une prime de 1000 euros aux collaborateurs dont le salaire est inférieur ou égal à 2000 euros.

La CFDT IBM France se réjouit de cette décision pour la poignée de salariés concernés : environ 150 personnes, sur un effectif de 6500, soit un peu plus de 2% de l’effectif ! (source bilan social 2017 indicateurs 111 et 214)

Cependant, la Cfdt IMB france déplore que :
– Le périmètre des salariés dont le pouvoir d’achat va être amélioré soit si restreint alors que :
IBM France perçoit plus de 2 millions d’euros d’argent public par an depuis l’entrée en vigueur du CICE.
– La loi prévoit que les entreprises puissent verser cette prime aux salariés dont la rémunération est inférieure à 3600€ : IBM aurait pu permettre à beaucoup plus de salariés de bénéficier de ce “coup de pouce”
Le budget accordé aux salariés soit misérable : environ 150 k€ au regard des 400 Millions d’€ donné aux actionnaires cette année ! (0,037% !!!).
– les organisations syndicales n’aient pas été impliquées dans cette décision au travers d’une négociation

La Cfdt IBM France dénonce un effet d’annonce qui va permettre à IBM de se glorifier d’être une entreprise citoyenne et responsable alors que les faits sont bien loin de démontrer une réelle volonté de partager les fruits du travail des salariés.