Depuis sa création il y a presque un an, l’équipe Cfdt « IBM Grand Sud » travaille sans relâche à l’animation et l’amélioration de notre CSE IBM Grand Sud.

Avec comme préoccupation l’intérêt de tous, nous sommes actifs et force de proposition dans l’élaboration de règles communes et les commissions clubs, voyages, activités culturelles et sociales.

Des propositions complètes et pragmatiques ont été rédigées par la Cfdt, puis débattues, amendées et finalisées après délibération et vote majoritaire des membres de commission des différentes organisations syndicales, lors de nombreuses réunions.

Hélas, malgré un consensus qui semblait acquis, les résultats de ces travaux présentés lors du CSE du mois d’Octobre ont été rejetés par ceux-là même qui avaient donné leur aval en commission !

Pour éviter un blocage, la Cfdt a aussi proposé d’autoriser les clubs et commissions à engager 75% du budget 2020 afin qu’ils puissent préparer les futures activités => rejeté par 12 élus sur 21 (les élus Cfdt ont tous voté pour).

La Cfdt dénonce avec vigueur l’attitude d’élus qui par la seule volonté de s’opposer, sans justifications motivées ou contre-propositions, bloquent les processus et les règles d’attribution des budgets Animations Sociales et Culturelles du CSE en vue de l’exercice 2020.

Les élus Cfdt condamnent les positions de certains élus bloqués sur leurs cas particuliers et qui n’ont pas compris que dans ce nouveau CSE « Grand sud » il faut savoir accepter des compromis dans l’intérêt de tous !

(Ex. : « je n’ai pas d’enfants alors je ne vois pas pourquoi il y aurait un budget enfant » ou bien « mon ancien CE ne le proposait pas alors je n’en veux pas pour le CSE » ou encore « je ne veux rien de collectif, ça ne m’intéresse pas » !).

La Cfdt Rappelle que l’argent (la Contribution Patronale ou CP) versé par la direction d’IBM au CSE a pour vocation d’être utilisé pour des « Activités Sociales et Culturelles » (ASC) (1) et permettre à tous les salariés et leurs familles d’accéder à des activités culturelles et sportives, des vacances et voyages qu’ils ne pourraient faire seuls !

Nous, élus Cfdt, affirmons que nous avons le devoir d’agir dans l’intérêt général et de proposer des prestations répondant aux attentes de TOUS les salariés du CSE : la CP n’est pas un complément de salaire, Le CSE ne doit pas être un simple DAS « Distributeur Automatique de Subventions » !

Les propositions Cfdt vont dans ce sens :

– aider les salariés et leurs familles à partir en vacances/en voyage et accéder à des activités de loisirs culturels et sportifs,
– proposer à leurs enfants des activités en fonction de leur âge (colos, stages, voyages ados),
– promouvoir le vivre ensemble et créer du lien social entre collègues,
– tenir compte de la composition et du revenu familial pour traiter tous les salariés équitablement.

(1) Le CSE assure, contrôle ou participe à la gestion de toutes les activités sociales et culturelles établies dans l’entreprise (cantine, crèches, activités sportives, colonies de vacances, institutions de prévoyance…) prioritairement au bénéfice des salariés, de leur famille et des stagiaires, … (Article R2312-35 et suivants)

blank