IBM a annoncé lundi mettre fin au développement de ses technologies de reconnaissance faciale. Dans une lettre au Congrès américain, le PDG de l’entreprise affirme que cette technologie pose trop de problèmes pour être utilisée par les forces de l’ordre. La mort de George Floyd a joué un rôle dans cette décision.

Selon Arvind Krishna :

“IBM s’oppose fermement, et elle ne fermera pas les yeux, à l’utilisation de technologies, incluant la reconnaissance faciale, pour la surveillance de masse, le contrôle au faciès, les violations des droits et des libertés humaines (…)”.

“Nous devons investir dans des technologies qui aident à atténuer la fracture numérique, pas des technologies qui créent un système de surveillance qui exacerbe les abus de la police et le racisme structurel”.

Source : https://www.franceinter.fr/monde/voila-pourquoi-ibm-arrete-de-developper-la-reconnaissance-faciale