Conformément au fonctionnement de notre Organisation Syndicale, les adhérents CFDT des sections syndicales des 3 CSE d’IBM France se sont réunis pour étudier le projet d’accord QVT (Qualité de Vie au Travail) proposé par la direction d’IBM France après plusieurs réunions de négociations avec les organisations syndicales représentatives d’IBM France.
 
Les débats ont porté sur les résultats de l’accord en cours et les nouveautés du nouvel accord qui permettent de faire avancer les problématiques liées à la QVT au sein d’IBM.
 
Durant les trois années de vie de l’accord QVT, la CFDT a été force de proposition dans les différents groupes de travail et a fait intégrer le résultat des travaux dans le nouvel accord.

Le travail à distance est un exemple clé. L’accord QVT comportait des notions sur ce sujet et un groupe de travail a été mis en place sur le travail occasionnel à distance. Sur la base de ses réflexions et propositions, un accord spécifique au télétravail a été négocié et mis en oeuvre. Il est maintenant en application à IBM France.
Les avancées des différents groupes de travail sont maintenant actées dans le quotidien des salariés.

Dans ce nouvel accord, de nouveaux groupes de travail créés à notre demande permettront d’explorer de nouvelles problématiques et y trouver des solutions.

De plus, il aborde des thèmes qui sont au cœur des sujets sensibles et des problématiques actuelles.

À l’issu des débats, dans l’intérêt des salaries d’IBM France, les adhérents CFDT ont voté pour la signature du nouvel accord qui sera valable pendant 3 ans.
 
La CFDT veut  continuer à être force de proposition sur l’ensemble des groupes de travail, participer activement aux réflexions et instiller les valeurs de la CFDT sur des sujets qui touchent l’ensemble des salariés.