Cette semaine, notre nouveau DRH, qui n’a toujours pas pris la peine de rencontrer les Organisations Syndicales et les élus depuis sa nomination, a annoncé sa première mesure : la reconduction des deux semaines de congés obligatoires début Aout.

Cette soit-disant fermeture que nous condamnons fermement depuis sa création il y a deux ans, est d’autant plus difficile à comprendre cette année :

• Ou est la pertinence de forcer les salariés à prendre des congés alors que le PSE sera dans sa phase la plus intense, et que les premières lettres de licenciement pourraient être envoyées début Aout ?
• Les départs volontaires du PSE s’échelonneront de début juillet à début novembre. Obliger les salariés à être en congés alors que les transferts de compétences seront en phase cruciale n’est elle pas une aberration ?
• Le transfert des salariés de GTS-IS vers NewCo est prévu début septembre, quel est l’intérêt pour ces salariés de les forcer à prendre ces deux semaines en Aout ?

De surcroit la CFDT IBM constate que nombre d’exceptions ont été accordés l’année dernière « à la tête du client », transformant ainsi cette soit-disant quinzaine de fermeture “obligatoire” en une mesure vexatoire envers les salariés considérés comme « pas assez malléables ».

La Cfdt IBM a annuellement dénoncé cette disposition qui est rejetée en masse par le personnel. Elle estime que c’est la banderille de trop dans un contexte social accablant où les annonces de transfert de personnel vers NewCo, de PSE et de licenciements d’une ampleur inédite affligent et démoralisent nombre de nos collègues.