détails des propositions CFDT pour le CSE NEOPB

1 – Le Compte « Liberté-Loisir »: un compte personnalisé

Le Compte Liberté-Loisir est un compte personnel crédité par le CSE qui vous laisse le choix de régler en toute liberté, quand vous le souhaitez, vos loisirs et ceux de votre famille.
Voyages, locations, colonies enfants, sport, activités culturelles ou chèques vacances … vous choisissez de dépenser librement « vos sous » !

Mais nous maintiendrons et améliorerons les prestations aux catalogues : enfants, voyages, escapades et sorties habituellement organisées par le CSE NEOPB.

Par exemple, vous avez reçu cette années 3200€ (minimum) en des chèques vacances ou chèques cuture. Vous auriez pu utiliser cette somme pour alimenter votre Compte Liberté-Loisir et l’utiliser à votre guise.

Ce compte Liberté-Loisir, créé à l’origine par la CFDT, est plébiscité dans les autres CSE d’IBM France où il existe déjà.

Retour au sommaire

2 – Centrale d’achats entre les CSEs du groupe IBM en France

À l’heure où les effectifs fondent, il devient crucial de préserver la force de négociation de notre CSE vis-à-vis des fournisseurs pour pouvoir continuer à offrir des activités aux meilleurs prix et préserver les activités et les subventions existantes.

C’est possible en passant des achats groupés avec d’autres CSE IBM en France (CSE IBM France Grand Sud, IBM Interactive, ISC Lille) ainsi que Kyndryl.

Nous avons déjà pris des contacts notamment avec IBM interactive qui partage le site de Bois Colombes et Jupiter. Cela n’aura échappé à personne que par exemple les clubs sportifs, loisirs et culturels ont de plus en plus de mal à fonctionner avec le seul personnel IBM France.

Retour au sommaire

3 – Une carrière à la hauteur avec formation et augmentation

Des sujets que l’on n’imagine pas à la main des élus du CSE ?

Mais si ! En fait les élus peuvent peser auprès de la Direction dans la commission Formation Professionnelle Emploi.

Et surtout, le vote au CSE détermine la représentativité, et donc le pouvoir de négociation de la CFDT en signant ou non des accords d’entreprise, dont les négociations annuelles sur les salaires.

Par exemple, avec le choix de l’organisme qui finance une partie des formations (OPCO).

Par exemple en travaillant avec le service formation d’IBM pour inscrire au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) des formations utiles aux IBMers.

Et en « challengeant » la Direction sur tous ces sujets chaque fois que nécessaire.

Retour au sommaire

4 – Halte à la TGA

C’est quoi la TGA ou TAUX GARANTIS ANNUELS ?

  La convention collective de la métallurgie garantit un revenu minimum annuel pour chaque niveau et échelon. Ceux-ci apparaissent obligatoirement sur le contrat de travail. Ce revenu est établi sur la base de l’horaire mensuel légal.

En fin d’année, l’employeur compare le revenu annuel du salarié avec la TGA concernée.

Si le revenu est inférieur, une somme est versée en complément pour mettre à niveau le revenu sur la période considérée. Cependant dans la convention collective nationale, il est inscrit que dans le calcul de la TGA il faut prendre en compte tous les éléments permanents, à l’exclusion des libéralités.

La CFDT, avec l’ensemble des organisations syndicales, a obtenu que la régularisation (RGA) vs TGA soit versée mensuellement depuis 2020 et c’est une belle victoire.

Mais nous voulons rendre ce calcul de régularisation vs TGA complètement indépendant de toute prime telle que la GDP ou les heures supplémentaires régulières.

Pour cela il faut avoir des élus nombreux pour donner du poids à nos idées et de l’efficacité à nos propositions. Un rapport de force face à la direction est nécessaire.

Retour au sommaire

5 – Stop aux surcoûts pour les célibataires

Le CSE NEOPB permet à tous les salariés ou ayant-droits, de profiter de différentes subventions avec une place particulière à nos ouvrants droits cad à nos familles. Et nous ne payons pas plus cher par personne.

Nos collègues célibataires ou divorcés, quel que soit leur âge, se sentent bien souvent perdus dans cette forêt familiale. Ils sont bien souvent obligés de payer un surcoût pour une offre individuelle. Et la colocation, c’est bien … mais à 20 ans.

 La CFDT, elle, souhaite offrir à tous une subvention plus juste afin de ne pas doubler (ou presque) le coût d’une escapade ou d’un séjour pour les « single ».

Retour au sommaire

6 – Des subventions plus équitables

Nous proposons des tarifs ou subventions pouvant être différenciés en fonction du quotient familial : la même somme sera attribuée à tous et un petit bonus pour les plus faibles revenus.

La fourniture d’un document fiscal ne sera néanmoins pas imposée, seulement pour ceux qui le désirent.

Nous voulons aussi que le CSE s’adapte aux évolutions des familles, et subventionne les conjoints et les enfants, y compris ceux des familles recomposées.

Tous les membres d’une même famille doivent pouvoir partir ensemble.

Retour au sommaire

7 – Digitalisation pour des offres plus accessibles

Nous voulons vous permettre d’interagir avec votre CSE depuis votre smartphone, notamment pour les flash actualités et les promotions exceptionnelles.

Nous voulons aussi vous offrir un nouveau moyen de « consommer » les offres du CSE, avec l’ajout des outils digitaux. Vous avez déjà pu expérimenter ces nouvelles possibilités avec l’offre « Tout apprendre » actuellement en place, avec Weedogift etc…

Vous aurez le choix avec l’ajout des outils mobiles, de consommer de façon traditionnelle ou dématérialisée, le choix vous appartient.

 

Retour au sommaire

8 – Un CSE à taille humaine et proche de vous

En plus de la digitalisation, une antenne du CSE vous accueillera de vive voix et des correspondants en région seront dédiés.

Un numéro de téléphone unique sera mis en place pour l’ensemble des prestations.

Nous nous engageons à vous consulter régulièrement afin d’adapter les subventions à vos souhaits.

Retour au sommaire

9 – Cadre en jours versus cadre en heures

Depuis des années, la CFDT défend auprès de la direction la possibilité pour tous les cadres en heures de passer cadre en forfait jours.

Comme cela est sur la base du volontariat (signature d’un avenant au contrat de travail), le salarié aura le choix d’être cadre en heures ou en jours.

Aujourd’hui, ce n’est pas encore le cas pour beaucoup de cadres en heures.

 

Retour au sommaire